(ARTICLE) James Wildman, le nouveau gouverneur de San Andreas, arrêté par l'SAPD 2_logo10
   (ARTICLE) James Wildman, le nouveau gouverneur de San Andreas, arrêté par l'SAPD 4_band10
   -----------------------------------

(ARTICLE) James Wildman, le nouveau gouverneur de San Andreas, arrêté par l'SAPD Maire_10

Après 10 minutes de son discours gouvernementale, le nouveau Chef du Gouvernement de San Andreas James Wildman a été arrêté par la SAPD, avec l'aide de l'ancien Président de la Cour de San Andreas: monsieur John Coureur. Les raisons pour lesquelles le gouverneur a été arrêté ont été communiquées par la police, qui n' a pas encore émis de déclaration officielle. Le Lieutenant Alex Highway nous bien indiqué que:

- James Wildman a décidé de déclarer l'indépendance, de dissoudre le sénat, et de changer les lois sans aucune vote ou approbation du Sénat. Tout cela est totalement illégal et signifie donc que monsieur Wildman est un dictateur.

Pour mieux comprendre la situation, l'ancien Président de la Cour de San Andreas: monsieur John Coureur nous a expliqué ces charges et les conséquences de ces faits. Suite a ses paroles qui nous ont beaucoup aidé a mieux comprendre la situation, monsieur Wildman est donc coupable d'Abus de Pouvoir, Sédition, et Viol de la Constitution. Il est actuellement détenu pour cela, et ils vont le juger bientôt. En ajoutant,  il peut être condamné à mort, ou a vie, et il ne peut jamais continuer son mandat. La partie la plus choquante dans tout ça était la parution du Code Religieux.

On tient a remercier monsieur John Coureur, et toute l'équipe SAPD pour ses actes héroïques d'aujourd'hui.
Aussi, on veut remercier et saluer nos deux héros du jour, notre Lieutenant HIGHWAY Alex, et bien sur notre Chef TURNER Jake.

(ARTICLE) James Wildman, le nouveau gouverneur de San Andreas, arrêté par l'SAPD Maire_11 (ARTICLE) James Wildman, le nouveau gouverneur de San Andreas, arrêté par l'SAPD Maire10
Photos Prises par: Barry Winchester




“Sometimes I am God, if I say a man dies, he dies that same day.”
— Pablo Escobar