Connexion
IP DU SERVEUR: SERVEUR.LM-RP.FR:2600
-48%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SHB3175BK/00 Casque Bluetooth technologie BASS+, – 12 h ...
35.69 € 68.37 €
Voir le deal

Partagez

description(RP) Vivre aux Etats-Unis Empty(RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz


INTRODUCTION



Je m'étais promis de le faire. Donc voila, je l'ai fait. Le but est surtout de dépeindre en gros le mode de vie des américains, et non pas de faire un documentaire Discovery Channel. En soi, peut être que j'ai fait des erreurs dans ce que j'ai dit. Je me suis surtout inspiré de ce que je connaissais, de ce que j'ai pu voir et lire à travers différents articles et documentaires, et de ma propre expérience Roleplay. Et surtout, j'ai fait en sorte de ne pas m'aventurer dans des sujets que je ne maîtrisais pas un minimum.

Donc si vous êtes envieux de compléter ce petit portrait, ou de faire rectifier des éléments, vous pouvez ajouter vos idées à la suite. Mais évitez de créer des débats inutiles sur qui s'y connait mieux en quoi. Parce que quoi qu'on écrive, ce ne sera jamais la parfaite description de ce qui existe réellement.







SOMMAIRE









LE SECOND AMENDEMENT



Quand on dit Etats-Unis... Intuitivement, le mot "arme à feu" nous vient à l'esprit. Critiqué par les démocrates, applaudit par les Républicains, le second Amendement est le plus connu de toute la constitution Américaine à travers le monde.


« A well regulated Militia, being necessary to the security of a free State, the right of the people to keep and bear Arms, shall not be infringed »



« Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »



Véritable bénédiction pour une partie de la population américaine, ce droit est donc celui de posséder et porter une arme à feu. Il n'est pas rare de voir des personnes exhiber fièrement une arme aux Etats-Unis. D'ailleurs, la crise du COVID-19 nous a bien prouvé à quel point les américains étaient attachés à ce droit: Pendant que nous, nous nous lancions à l'assaut des supermarchés, les américains, eux, se lançaient à l'assaut des armureries.
Dans certaines manifestations ( pacifiste ), il n'est pas rare non plus de voir certains manifestants mieux équipés que les forces de l'ordre en face.

Beaucoup de personnes ( démocrates particulièrement ) estiment que ce droit encourage les fusillades et tueries de masses aux USA. A vrai dire, ce débat existe depuis longtemps, mais ne semble pas perturber plus que ça les détenteurs d'armes qui continuent de les posséder et de les porter fièrement.

Il faut donc bien comprendre que se procurer une arme, aux Etats-Unis, n'a absolument rien d'extraordinaire. C'est juste un quotidien qui nous est inconnu. N'oubliez pas que certains parents offre des armes à leurs enfants. ( Et parfois en bas âge )
Certains calibres sont même disponibles dans des supermarchés. En gros, l'arme est un produit banal, au même titre qu'un pot de yaourt, mais avec quelques réglementations en plus.

A ce titre s'ajoute le fameux principe de légitime défense. En France, c'est un droit qui existe, mais qui est beaucoup plus encadré qu'aux USA. Dans notre pays, la logique veut qu'en cas d'agression, la victime doit riposter de manière proportionnelle. Aux Etats-Unis, cette logique n'est pas la même. Et ce principe vaut pour les civils autant que pour les forces de l'ordre. Et encore, en France, ils sont contraints par un paquet de règlement qui fait que l'utilisation d'une arme est extrêmement rare, là ou un flic américain pourra tirer sur un suspect qui ne tient qu'un simple couteau et qui menace de s'en servir, ou qui refuse simplement les sommations de l'agent.

Aux Etats-Unis, il faut donc partir du principe qu'un bien vous appartient, et que vous avez le droit de le défendre. Encore plus si il s'agit de votre propre personne.
Si une personne pénètre chez vous, par exemple... Même si il n'est pas armé, l'utilisation d'une arme peut être justifiable. Au même titre, si l'individu vous agresse, tout ce qui vous entoure et étant susceptible de vous sauver de l'individu, quitte à le tuer, est légitime d'utilisation. En France, hors cas spécifique, vous serez jugé pour homicide.








LES VILLES & L'EXTÉRIEUR



Les Etats-Unis sont connus pour leurs grandes villes, le pays possédant certaines des plus grandes mégalopoles au monde. Les grandes villes américaines sont particulièrement denses, et vivantes. D'ailleurs, le peuple américain étant relativement récents, les villes sont encore jeunes, et toutes construites sur un schéma quadrillé, qui fait le contraste avec nos très vieilles villes françaises qui partent un peu dans tout les sens.
Bref, vous trouverez toujours quelque chose à faire dans une grande ville comme New York ou Los Angeles, qui peuvent être surnommées "Les villes qui ne dorment jamais" à juste titre. Et les transports ne manquent pas, que ce soit par bus ou par les fameux taxis.

Par contre... Dès que vous sortez des grandes villes... C'est le désert. Du moins, l'environnement change radicalement. Et à vrai dire, la vie peut s'y trouver particulièrement précaire. On retrouve bien souvent des américains d'une toute autre espèce.
Sortir des villes et s'aventurer dans l'Amérique profonde, c'est un peu comme partir faire un safari en Amazonie, nue, et à moitié aveugle. En gros, vous ne savez pas où vous allez, vous ne savez pas sur qui ou quoi vous allez tomber, et vous ne savez pas non plus par quelle miracle vous allez vous en sortir si vous tombez sur John, redneck depuis ses 4 ans, ou Bobby, neo-nazi convaincu depuis qu'on lui a dit qu'Hitler était un mec sympa. Vous avez évidemment des petites villes très sympathiques, mais en s'écartant un peu plus, on tombe dans un tout autre style de vie et de paysage, qui ne sont clairement pas bon pour vous si vous êtes un citadin confirmé. ( Et on vous le fera savoir ) Evidemment, ça va surtout dépendre également de l'Etat dans lequel vous allez vous trouver.








SYSTEME JUDICIAIRE & POLICES



Là, les Etats-Unis, c'est un peu le boss final en terme de Justice et Polices ( du moins si on parle de pays démocratique... Non parce que sinon, vous avez toujours des pays comme le Venezuela qui vous font voler à coup de fusil à pompe parce que vous êtes passé trop près d'un flic )

Aux Etats-Unis, les autorités et juridictions sont bien différentes de ce qu'on peut connaître ailleurs. Il faut déjà comprendre la situation géographique du pays pour comprendre pourquoi autant de polices existent. Ici, rien de compliqué:
Les Etats-Unis sont divisés en Etats. Chaque Etat est divisé en comtés. Un comté, c'est quoi ? C'est un territoire plus vaste qu'une ville, et généralement rural.


Pour les polices, à proprement parlé:
Fédéral: Souvent l'élite de la nation, on va parler ici des plus connus: FBI, US Marshals, ATF. Leur juridiction ne s'arrête pas à un simple Etat... A vrai dire, pour certaines institutions, elle ne s'arrête même pas à la frontière du pays, car il est parfois possible de voir des agences fédérales opérer ailleurs dans l'intérêt américain. ( Prenons l'Hostage Rescue Team du FBI, qui est un SWAT en beaucoup plus vénère, qui peut éventuellement agir hors sol américain ). Ici, on parle donc de police hautement qualitative, ultra sélective, avec des agents qui font passer le pays avant leur vie. Par exemple: Un agent fédéral du FBI ne reste jamais toute sa vie dans la même ville, et encore moins dans son Etat d'origine, et peut être convié à changer d'antenne très régulièrement.

Au niveau de l'Etat: Les polices d'Etat existent. Sous autorité direct du gouverneur et avec une juridiction sur tout l'Etat. C'est un petit peu le modèle qui a été repris pour créer notre SAPD sur le serveur. (Ce qui fait que l'appeler SAPD n'a absolument aucun sens... Mais c'est plus simple à l'heure actuelle)

Municipalités et comtés: Vous avez de quoi faire. Soit la bonne vieille police municipal (Grossièrement, Police Department), chargé de protéger et servir la ville. Soit la bonne vieille police de comté. (Grossièrement, Sheriff Department).
Chacune a son propre fonctionnement, sa propre hiérarchie, et sa propre direction.



Le pouvoir Judiciaire et les peines de prison:
On passera ici toutes les spécifications du Département de Justice. A vrai dire, on rentre dans des sujets plus complexe et qui ne nous intéressent pas réellement ici.
Mais on va parler plutôt des peines. Il vous faudra retenir une chose essentielle: Les peines sont cumulatives aux USA.


Qu'est ce que cela signifie ?
Cela signifie que si vous commettez cinq meurtres, vous ne serez pas jugé pour meurtre, mais bien pour cinq meurtres. Partons du principe qu'un meurtre vaut 25 ans de prison, vous risquez donc de prendre 25*4ans de prison, soit 100 ans de prison.
Il n'est pas rare aux USA de voir des peines données dépassant toute logique d'espérance de vie. Voir des 120 ans de prison n'a rien d'exceptionnel pour eux, contrairement à nous qui n'avons pas le même système.

N'oubliez pas non plus que la peine de mort existe toujours, dans une bonne partie des Etats.


Les lois:
Encore une fois, c'est une question de géographie. Il y a des lois qui sont à l'échelle du pays: Prenons l'exemple des lois fédérales. Et d'autres lois qui sont à l'appréciation de l'Etat. Ainsi, chaque Etat a ses propres textes de lois, que ce soit pour le code civil, pénal, de commerce, etc...








VIE POLITIQUE



Les parties:
Démocrate, Républicains. Le reste n'existe pas ! Allez, salut !

Non, plus sérieusement. Il existe en réalité un paquet de parties aux USA, comme en France. Mais les deux parties traditionnels sont les parties Démocrate pour la Gauche, et Républicain pour la Droite.


Les campagnes électorales:
Tout les coups sont permis. Que ce soit par les candidats eux-même, ou par les partisans, les campagnes américaines peuvent être une véritable boucherie médiatique, là où, en France, nous avons des droits de censure beaucoup plus fort. Il suffit de comparer les médias traditionnels. Bien qu'en France il sera aisé de voir quel média penche vers quel partie en y regardant d'un peu plus près, les médias sont rarement vue en train de critiquer explicitement des personnalités politiques. Aux Etats-Unis, cette limite est beaucoup plus facile à franchir.

Il n'est pas rare de voir chaque partie critiquer, insulter et se moquer ouvertement des candidats opposants. Le Premier Amendement veille à ce que tout cela soit légal. Et avec les réseaux sociaux, la tendance est encore pire. Moins frappante, mais beaucoup plus vicieuse. Il y a encore quelques mois, un meeting de Donald Trump a été boycotté par des jeunes démocrates et/ou anti-Trump appelant au boycotte sur TikTok.


Les élections:
En réalité, c'est un sujet vaste, car dans le cas des présidentielles, le système américain n'est pas du tout le même que le système français. Cependant, le Gouverneur, lui, est bel et bien élu au suffrage direct, tout citoyens américains majeurs habitant dans l'Etat étant invités à voter. (Généralement, d'ailleurs, les autorités font en sorte que élections pour les Gouverneurs se fassent dans les mêmes dates que les élections présidentielles, et d'autres types d'élections )








SYSTEME DE SANTE



La sécurité sociale, c'est mort. Les américains sont très conservateurs, et le social n'est pas leur point fort. Demandez à un américain de vous parler du modèle social de son pays, il vous dira clairement:
"Je travaille pour moi, et 1$ de gagné, c'est 1$ qui m'appartient"

Ils sont à l'opposé du système français donc. Il n'y a pas de cotisation à une caisse de sécurité social, puisqu'ils n'ont pas de sécurité sociale. Et si un américain est dans une difficulté financière, il ne peut compter que sur lui-même.

A part certains hôpitaux publics, l'intégralité des soins est réalisée par des hôpitaux et cliniques privées. Et évidemment, il est difficile de se faire rembourser les soins, à part quelques rares assurances qui ne sont pas non plus ultra ouverte quand il s'agit de dépenser pour vous.

Faisons un exemple: En France, vous avez un accident grave, vous êtes transporté en ambulance,et vous vous en sortez avec une nuit en service de réanimation qui coûte environ 4000€ à un hôpital, donc à la sécurité social. Notre système est fait pour que vous, qui avez sûrement eu un sacré problème pour vous retrouver en réanimation, n'aillez rien à payer à la sortie, puisque la Sécurité Sociale s'en charge.
Aux USA, vous payez: Le transport en ambulance, le service d'urgence, l'opération si il y a, la nuit en réanimation. Autant dire qu'à la sortie de l'hosto, vous auriez peut être préféré y rester sur la table, parce qu'il n'y a que deux solutions:
- Soit vous êtes pété de thune: Ca passe, admettons.
- Soit vous faites un crédit, et vous vous endettez.

Votre assurance, si vous en avez une, épongera un maximum. Mais il y a de fortes chances qu'il vous reste une belle somme à payer.

Et je vous parle pas des cas de cancers et maladies graves. Pour reprendre l'exemple le plus récent qui est le COVID-19: Un homme aillant bien morflé s'est retrouvé, à la sortie au bout d'une quinzaine de jours, avec environ 1 000 000$ de factures. Ca commence à piquer pour une maladie que les américains appellent encore "une vilaine grippe".








EDUCATION



Université:
LE Second point qui fait que les américains peuvent rapidement se retrouver en totale dérive bancaire.
Les universités, même les moins prestigieuses, coûtent une fortune. A moins d'être sportif de haut niveau, et donc d'accéder à des bourses, comptez au moins 80 000$ pour des études supérieurs. D'ailleurs, vous verrez rarement un américain faire des études sans travailler à côté. Vous me direz qu'en France aussi, ça existe. Mais bien souvent, en France, le travail paye l'année en cours... Aux USA, le travail est surtout là pour tenter d'éponger le crédit...

La vie d'étudiante aux USA n'est, de toute façon, pas la même que la nôtre. Les campus sont carrément des villes dans des villes, où vous trouverez un paquet de groupes étudiants se démarquant tous les uns des autres, surtout ce qu'on appelle les fraternités.


Comment est géré le système éducatif:
Pour les classes, c'est très simple. C'est nous, mais à l'inverse.


  • "Pre-School" ( La maternelle chez nous )

  • "Elementary School" ( Equivalent à l'école primaire )
    1st grade
    2nd grade
    3rd grade
    4th grade
    5th grade

  • "Mid-School"
    6th grade
    7th grade
    8th grade

  • "High-School" ( Lycée )
    9th grade
    10th grade
    11th grade
    12th grade




Et pour les diplômes ?

  • High-School diploma, qui est l'équivalent américain du baccalauréat.
  • Bachelor, qui est équivalent à la licence
  • Master of Degree qui est équivalent au Master
  • Doctor of Philosophy (Ph.D) qui est l'équivalent du Doctorat.


SAUF QUE
- Contrairement à nos licences qui durent 3 années, le Bachelor, lui, se déroule sur 4 années.
- Le Doctorat, en France, dure 3 ans. Aux USA, le Ph.D. peut durer de 2 à 7 ans, en fonction de la matière.








CULTURE ECONOMIQUE



"The Rich will get what they want, the poor will lose what they need"

Capitaliste, les américains sont extrêmement liés à leur argent, et à l'idée de s'en faire. Ce n'est pas pour rien que l'on décrit le rêve américain et que ce concept est devenu le premier facteur d'immigration.

Aux Etats-Unis, la logique est simple: Soit vous avez tout, soit vous n'avez rien. Evidemment, c'est théorique, ce n'est pas comme ça... Pas trop...

En revanche, les américains ne sont pas attachés à l'argent, dans le sens où ils sont extrêmement dépensier. Ce qui est à l'inverse de la psychologie du français quelconque, qui passe son temps à épargner "au cas où". Le contexte social américain ne leur permet pas vraiment, et, de toute façon, ils s'en moquent pas mal. La majorité n'hésite pas à s'endetter sur 3 générations si il le faut. Que ce soit pour payer des soins ou des études, les américains dépensent sans compter, sans oublier le fait que la plupart vivent clairement au-dessus de leurs moyens.

Imaginez un krach boursier par-dessus tout ça... Non je rigole... Mais imaginez quand même...
Et vous obtenez une crise financière avec des conséquences dramatiques pour les ménages. Il suffit de reprendre la crise de sub-primes de 2008 pour comprendre.


Comme nous l'avons déjà dit, les américains ont très peu de couvertures en cas de soucis. Que ce soit des assurances ou des aides de l'Etat, nous sommes dans un pays où l'américain moyen aura difficilement de quoi s'en sortir si il est dans une impasse. Cependant, il est bon à noté que, les USA étant un pays démocratique et développé, il existe bien évidemment certaines couvertures. Il existe quelques assurances, et les Etats ont tous leurs propres lois quant aux aides, notamment pour le chômage, qui fixe les plafonds, les durées par exemple... Mais nous sommes bien loin de ce que peut proposer la France dans ce domaine là, autant sur le fond que sur la forme.








CULTURE ETHNIQUE



N'oubliez pas une simple chose. La ségrégation a officiellement commencé à l'abolition de l'esclavage, et a pris fin dans les années 60. Ainsi, il y a encore des idées extrêmement bien fixé... Il suffit de voir le nombre de procès pour des agents de polices tuant des afro-américains pour se rendre compte de l'ampleur que cette lutte contre la ségrégation a encore aujourd'hui.

Les américains sont-ils racistes donc ? En réalité, oui et non... Je le rappelle, la ségrégation s'est terminée dans les années 60. Avant ça, il était pour eux "normal" ( avec tout les sous-entendus que cela comprend ) de séparer blancs et noirs, et ce, absolument partout: Restaurants, coiffeurs, bars, transports, écoles, ect... Il faudra attendre des hommes comme Malcolm X ou Martin Luther King, entre autres, pour voir des changements sociaux majeurs.

Les mouvements néo-nazis sont également très présents aux USA. Le négationnisme (Le fait de réfuter l'existence des camps d'extermination, entre autres) est d'ailleurs tout à fait légal aux USA, puisque le Premier Amendement, qui protège la liberté d'expression, empêche le passage d'une loi visant à l'interdire.

N'oubliez pas que les américains peuvent se montrer très individualiste, et que ce pays est le leur. Cette mentalité peut paraître d'autant plus étonnante que les USA présentent une diversité de cultures et d'ethnies relativement forte, jusque dans les racines du pays, entre les natifs et les premières civilisations coloniales.








CULTURE RELIGIEUSE



Evidemment, le christianisme est la religion majeure aux USA. Et aujourd'hui encore, les américains sont particulièrement croyants... Et ceux qui ne le sont pas spécialement vont tout de même à l'église par simple tradition. 70% des Américains se définissent comme croyant, et parmi eux, la majorités sont protestant. ( Ce qui fait qu'on trouve beaucoup plus de pasteurs que de prêtres. )
On ne parlera pas de toutes les autres dérives de la religion chrétienne qui peuvent exister aux USA. ( Les mormons, etc... )


Rappel de la différence entre protestant et catholique:

On ne va pas faire une copie bête et méchante de wikipedia, mais juste rappeler les grandes bases de ces différences... A savoir qu'aujourd'hui, les protestants représentent un peu moins de 40% des chrétiens. C'est également la ségrégation entre les deux qui a été l'une des bases du conflit Nord-Irlandais en fin de XXe siècle.

Le protestantisme est apparu au XVIe siècle. Le but était de retourner aux sources du christianisme, en se basant uniquement sur la Bible comme référence.

Les protestants ne reconnaissent que deux sacrements: le baptême et l’eucharistie ; contre sept chez les catholiques:
le baptême, l'eucharistie, la confirmation, la réconciliation, le mariage, l'ordination et l'onction des malades

Le purgatoire, la cannonistation ( le fait d'élever une personne en tant que Saint ), et l'indulgence ( Versement d'argent à l'Eglise en échange du pardon des péchés ) n'existent pas.

Ils ne croient pas en la transsubstanciation ( Opération surnaturelle qui consiste à transformer une substance en une autre... Grossièrement pour les catholique, le pain en corps du Christ et le vin en Sang du Christ. )


En gros, si vous voulez RP croyant, oubliez les connaissances que vous avez sur le christianisme... Car, en France, nous avons une vision catholique de la religion, et non protestante.








LES TRADITIONS



Chaque pays a ses traditions. Les Etats-Unis ont les leurs, et Dieu sait à quelle point ils y tiennent.

Thanksgiving, Noël ( Le père Noël rouge by Coca-Cola, mélange typique de culture et de capitalisme ), Halloween... Beaucoup pensent que la plupart des traditions qui se sont exportées dans le monde sont à la base américaine... Ce qui n'est pas le cas. Mais les américains sont tellement ancrés dans leurs traditions que cette idée garde la vie dure.

Le 4 Juillet, et autres fêtes nationales, sont également des événements particulièrement massif, attroupant une grande majorité d'américains dans des événements dans lesquels les Etats dépensent sans réellement compter. Les américains fêtent avec beaucoup plus d'envie et de moyens que nous.

Si vous voulez comparer notre 14 Juillet au 4 Juillet américain, vous risqueriez d'être surpris. ( Et je ne parle même pas de la fête d'Halloween qui, en France, n'est même plus réellement fêtée telle qu'elle le devrait )








CULTURE DE RUE



Le petit point de vue d'Azelat avant d'entrer dans le sujet:
Un ENORME potentiel perdu pour le RP gang sur LMRP, et en général sur SAMP FR j'ai l'impression. Ici, ce qui sera décrit est tout un style de vie perdu... Car beaucoup ont oublié que faire du RP gang, c'est déjà, à la base, faire du RP dans la rue.


Reprenons:
Ok, laissons de côté les cultures, gangs etc.. Déjà parce que je compte parler d'autre chose, et ensuite parce que la culture gang... Tout le monde en parle, mais personne n'est jamais d'accord, premièrement... Et je n'y connais rien, secondement.
Ici, cette partie concerne plutôt des grandes villes, comme New York et Los Angeles, mais une partie des concepts sont valables un peu partout à vrai dire.


Parlons déjà musique:
Le Rap... Oui, aux USA, le rap est énormément écouté. Mais ranger vos Booba, et autres conneries françaises, parce que ce n'est certainement pas là bas que vous l'écouterez, ou du moins beaucoup plus rarement.
Misez plutôt sur des classiques américains, voire même des vieux classiques, que tout le monde connait. Mine de rien, ça vous donnera plus de crédibilité RP de connaître des artistes comme Dr Dre, Snoop Dog, Biggie Smalls, Tupac, etc... Que de sortir des JUL ou Booba...

En terme de musique, la France s'est tout de même bien exportée dans un domaine: L'électro, et dans toutes ses formes, que ce soit du Electro-House jusqu'au Synthwave.

Disons donc Daft Punk, Justice d'un côté, Kavinsky, Perturbator, Carpenter Brut de l'autre. En soit, des artistes qui sont très bien reconnu aux USA... Souvent bien mieux reçu et reconnu que dans leur pays d'origine d'ailleurs.

Alors en quoi l'electro, tout ça, ça s'immisce dans la rue ? Tout simplement parce que quand on est 500 jeunes à avoir moins de 300$ réuni, bah ça devient difficile d'aller en boîte... Donc généralement, on fait venir la boîte à nous. Soirée improvisée et clandestine dans des entrepôts pourries, ou dans une maison trop petite... Ca existe, c'est un fait réel, et un lieu de commerce illégal inespéré.


Bref, revenons à la rue:
Le street art est extrêmement implémenté dans la culture de la rue américaine. Les premiers grand graffes reconnus viennent tout droit de Philadelphie dans les années 60, par exemple.

Mais tout ce qui est Street Art ne s'arrête pas au graffe. On pourrait citer beaucoup d'autres domaines, notamment dans le sport, comme le BMX et ou le Skate-boarding. ( Sérieux... Qui n'a jamais entendu parler de Tony Hawk, et de son fameux 900 aux X-Games en 99 ? Beaucoup trop d'entre vous, j'imagine. ), mais également le break-dance, les combats de rues ( là on tombe un peu plus dans les vices ), le parkour, etc...

Ces dernières années, l'ensemble des pratiques qu'on catégorise de "Street Art" se sont beaucoup démocratisés. Certaines pratiques restent encore mal vue par chez nous, là où les américains en ont une meilleure vision. Chez nous, ce sont encore des pratiques sur lesquels les lois bégayent un peu, par chez eux ce sont des sports à part entière. Que ce soit skate-board, BMX ou parkour, certaines marques n'hésitent pas à en tirer profit en les mettant en avant, afin d'attirer un tout autre public et de leur faire changer de catégorie. (Exemple: RedBull mise sur beaucoup de choses... Tout cet aspect là en fait partie. )

Donc la prochaine fois que vous ferez un RP gang, demandez vous ce que vous pouvez faire de plus que de vendre de la weed ou cliquer comme un taré pour tirer sur le premier random qui vous fait chier.



Et la population ?:
Ok, pour environ 50 gangs par centimètres carré, le constat est vite établie. ( Bon ok, j'exagère... )
Mais bien souvent, les gens oublient qu'à travers les gangs, il y a des personnes qui, même si elles ont tendance à penser que le système les a laissé tomber, n'ont rien à voir avec un criminel. Et souvent, les gangs PROTEGENT ces individus, et encore plus si ces personnes sont parents d'un petit. Quand on lit ou regarde certains documentaires, il est parfois même étonnant de voir le respect que peuvent avoir les membres de gang envers leurs aînée qui, eux, n'ont jamais touché une arme de leur vie. Et il est peut être là le soucis... Le fait d'oublier qu'il y a un RP foule dans ces quartiers, que tout le monde n'est pas gangster. Et c'est en partie ce respect envers les plus anciens qui fera qu'un gangster réfléchira peut être à deux fois avant de tirer sur un mec en pleine rue et en pleine journée, par peur d'être observé... Mais surtout jugé. Mais évidemment, les codes de la rue changent en fonction de la ville, du quartier, du contexte, et du ou des gangs présents... Et c'est d'ailleurs ce point là qui fait que personne n'est jamais d'accord sur le RP gang.

Bref, pour faire court, à travers le RP gang, il y a tout cet aspect de population à côté, et de RP rue à proprement parlé. En gros, des gens qui cherchent juste à s'en sortir comme ils peuvent, avec ce qu'ils ont. Là où il est facile de tomber dans la délinquance, il reste une partie de la population qui fait juste autre chose.




"This 'movie' you're making... You know how it ends ? I Believe there's a pretty big twist at the end... I doubt you'll like it."

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
J'ai tout lu.

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
Magnifique tuto.


Gang :

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
(RP) Vivre aux Etats-Unis Unknown

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
Wow, j'ai tout lu, et franchement ça m'as appris pas mal de trucs sur les USA. Merci Azelat pour ce tuto

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
Vraiment fort. Merci Azelat

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
Merci meme je suis dejà assez cultiver j'ai 230QI, je tiens à mettre une infos. Au Etats unis le partir du Ku kux klan existe et totalement légal meme si ya pas beaucoup de membres, voilà.

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
@Aina a écrit:
J'ai tout lu.


"Les grandes âmes ont de la volonté, les faibles n'ont que des souhaits.".

description(RP) Vivre aux Etats-Unis EmptyRe: (RP) Vivre aux Etats-Unis

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum